1 avril 2017

Débuter avec Linux (Eyrolles, mars 2017)

Présentation de l’éditeur

Kiki Novak Débuter avec LinuxSans doute avez-vous déjà entendu parler de Linux. Peut-être avez-vous tenté de l’installer chez vous. Peut-être même l’utilisez-vous déjà et vous êtes-vous déjà rendu compte que tout ce que vous faisiez, tant bien que mal, avec votre système Windows, vous le faites mieux avec un système Linux.

Cet ouvrage va vous permettre de démarrer pour de bon avec Linux, en partant des fondamentaux et en progressant au fur et à mesure, jusqu’à devenir un pro – ou presque – de la ligne de commande. Dans le détail, vous découvrirez Linux et les logiciels libres par la pratique, vous installerez Linux et prendrez en main son interface graphique, avant d’administrer le système d’exploitation de A à Z. Vous configurerez enfin le poste de travail « aux petits oignons ».

 

À qui s’adresse cet ouvrage ?

  • Aux amateurs de logiciel libre et adeptes de Linux souhaitant maîtriser leur système au quotidien
  • Aux étudiants et professionnels devant passer à Linux sans peine
  • Aux utilisateurs Windows qui cherchent une alternative robuste, libre et gratuite
  • À tous ceux qui veulent donner une seconde vie à leur vieil ordinateur, souvent incapable de faire tourner Windows correctement

 

Extraits

 

Où trouver le livre ?

 

Remarque technique

CentOS LogoDébuter avec Linux est une réécriture complète de mon ouvrage Linux aux petits oignons paru chez Eyrolles en 2009. Cette première version de mes cours sur les bases de l’administration Linux était basée sur CentOS 5.3. Si je ne me suis pas contenté d’une simple mise à jour de ce premier livre, c’est pour plusieurs raisons.

Plus de sept ans se sont écoulés depuis la parution de Linux aux petits oignons, sept dans durant lesquels le monde de Linux a bien changé. Je me suis retrouvé confronté à un dilemme quant au choix de la distribution. CentOS 7.3 n’a plus grand-chose en commun avec l’ancêtre 5.3 désormais obsolète. Certes, CentOS reste un excellent choix, et ce n’est pas un hasard si cette distribution est toujours aussi répandue en entreprise. Malheureusement, elle a pour ainsi dire perdu un certain nombre de vertus pédagogiques en cours de route. Non content de cela, la version 7 est bien plus gourmande en ressources que les versions précédentes, et les processeurs 32-bits ne sont plus supportés.

Slackware LogoJ’ai donc décidé de me baser dorénavant sur Slackware Linux, une distribution « brute de décoffrage » bien plus adaptée en simples termes pédagogiques, même si elle ne jouit pas d’une popularité excessive. Un bénéfice majeur de ce choix, c’est que je ne pénalise pas mes nombreux lecteurs qui possèdent du vieux matériel, car Slackware est idéal pour refaire une jeunesse au matériel obsolète. Pas la peine de casser la tirelire pour apprendre les bases de Linux.

Enfin, les chapitres ajoutés ou réécrits depuis le premier ouvrage sont le fruit de quelques années de travail de terrain. Ils ont été élaborés et peaufinés dans le cadre des formations Linux avec mes stagiaires, en essayant de fournir des réponses à leurs nombreuses questions.