Mise à jourCet article décrit de manière succincte la mise à jour « à chaud » d’un poste de travail OpenSUSE Leap 15.0 vers la version 15.1. J’ai expérimenté un peu sur une série de machines qui tournent dans mon bureau. La procédure de mise à jour est relativement simple et fonctionne parfaitement.

Dans un premier temps, on va quitter l’environnement graphique.

# systemctl set-default multi-user.target
# systemctl isolate multi-user.target

En dehors des dépôts officiels, j’utilise quelques dépôts tiers qui fournissent une poignée de paquets supplémentaires et/ou améliorés. La documentation officielle préconise la désactivation de ces dépôts, mais dans mon cas, ce n’est pas nécessaire. Je vais simplement faire pointer chaque dépôt vers la nouvelle version.

# cd /etc/zypp/repos.d
# ls -1
dvdcss.repo
kde.repo
non-oss.repo
non-oss-updates.repo
nvidia.repo
oss.repo
oss-updates.repo
packman.repo
recode.repo
# sed -i 's/15.0/15.1/g' *

Je rafraîchis les informations sur les paquets disponibles.

# zypper refresh

L’option --dry-run me permet de simuler les conséquences d’une mise à jour, notamment pour déceler d’éventuels conflits.

# zypper dist-upgrade --dry-run

Apparemment, le paquet libvidstab1_1 pose un problème de conflit potentiel.

Problème   : problème avec le paquet installé libvidstab1_1-1.1.0-lp150.10.5.x86_64
Solution 1 : installer libvidstab1_1-1.1.0-lp151.1.1.x86_64 
             (avec changement de fournisseur)
             http://packman.links2linux.de --> openSUSE
Solution 2 : conserver libvidstab1_1-1.1.0-lp150.10.5.x86_64 obsolète

Pour l’instant je me débarrasse de ce paquet, ce qui désinstalle les applications qui en dépendent comme Digikam, HandBrake, WinFF et Audacity. Je verrai ça plus tard.

# zypper remove libvidstab1_1

Note 17 juillet 2019 : Sur une de mes machines, la mise à jour du paquet btrfsmaintenance a causé un blocage. Après recherche, je vois que je ne suis pas le seul qui a eu ce problème. J’ai pu m’en sortir en faisant un kill sur zypper, j’ai reconstruit la base de données RPM (rpm -vv --rebuilddb) et ensuite j’ai supprimé manuellement deux paquets concurrents (rpm -e btrfsmaintenance-0.4.1 et rpm -e btrfsmaintenance-0.4.2). C’est donc probablement une bonne idée de supprimer ce paquet avant de démarrer la mise à jour si l’on n’utilise pas Btrfs.

# zypper remove btrfsmaintenance

Note 21 août 2019 : Sur une autre machine, le paquet plasma-browser-integration cause également un blocage.

# zypper remove plasma-browser-integration

Une fois qu’il n’y a plus de conflits potentiels provenant de paquets tiers, on peut lancer la mise à jour comme ceci. Sur ma machine, zypper récupère 2840 paquets au total.

# zypper dist-upgrade --download "in-advance"

Je redémarre, et je lance d’abord manuellement une session graphique.

# systemctl isolate graphical.target

Jetons un oeil dans le Centre d’Informations de KDE.

OpenSUSE Leap 15.1

À partir de là, je peux redéfinir le lancement de la session graphique par défaut.

# systemctl set-default graphical.target

En temps normal, je configure mon poste de travail à l’aide d’une série de scripts post-installation. La mise à jour « à chaud » nécessite de relancer quelques-uns de ces scripts.

  • 02-configurer-depots.sh
  • 03-supprimer-paquets.sh
  • 04-installer-paquets.sh
  • 06-personnaliser-menus.sh
  • 07-installer-profil.sh

La rédaction de cette documentation demande du temps et des quantités significatives de café espresso. Vous appréciez ce blog ? Offrez un café au rédacteur en cliquant sur la tasse.

 


2 commentaires

Ludo · 6 novembre 2019 à 22 h 50 min

Bonjour,
pas si simple apparemment ce passage de 15.0 à 15.1.
Pour un utilisateur lambda çà me paraît être le parcours du combattant.
Est-ce la procédure normale ou opensuse propose-t’elle une autre procédure plus simple pour les novices?

    kikinovak · 6 novembre 2019 à 23 h 06 min

    Pour répondre à votre message ici et sous l’article sur les OS, je dirais qu’OpenSUSE est une distribution bien fichue et très propre faite pour les novices aussi bien que pour les geeks. La procédure décrite ici concerne la mise à jour « à chaud » vers la version supérieure. Il existe des solutions graphiques, mais que je n’utilise pas. Installez-la et allez faire un tour sur la documentation du site alionet.org.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.