StockageLes supports de stockage grand public n’ont qu’une durée de vie limitée :

  • clés USB
  • disques durs externes
  • disques durs internes de PC de bureau

Les disques de serveurs constituent des supports bien plus robustes. Étant donné qu’ils ne sont pas indestructibles pour autant, ils sont généralement configurés en assemblages de disques redondants (RAID = Redundant Array of Independent Disks, c’est-à-dire « regroupement redondant de disques indépendant). Si jamais un disque tombe en panne, un autre disque synchronisé en miroir prend immédiatement le relais. Cette opération s’effectue automatiquement « sous le capot », sans que l’utilisateur ait à intervenir manuellement.

HP Proliant RAID

Ce qu’il faut retenir

Voici plusieurs choses utiles à savoir à propos du stockage. C’est ce qui revient régulièrement dans les discussions avec mes clients.

  • Tout comme un pneu de voiture, un disque dur est soumis à une simple usure mécanique. Il ne faut donc pas se demander s’il va lâcher un jour, il faut se demander quand est-ce qu’il va lâcher.
  • L’utilisation du RAID 1 (mode miroir) est le minimum syndical dans la configuration d’un serveur. Il m’arrive cependant de tomber sur des configurations de concurrents qui font l’impasse sur ce prérequis élémentaire.
  • Même si le RAID 1  est normalement réservé aux serveurs, Microlinux utilise cette technologie pour la configuration des stations de travail. Après tout, vos données valent plus cher qu’un simple disque dur.
  • Enfin, même si un assemblage de disques augmente considérablement la sécurité du stockage, l’assemblage en miroir ne remplacera jamais une vraie sauvegarde distante. On ne le répétera jamais assez.